Enfants sans toit

Parce qu'un enfant n'a pas a subir la rue

En collaboration avec les communes (cette première expérience se passe à Mérignac, Gironde) le département, la région, nous négocions des conventions de mise à disposition dans le pard de batiment public, n'ayant plus de fonction/d'attribution. Nous nous appuyons sur les droits de l'enfant,  pour obtenir leur mise à l'abris, ceci, sans aucune autre considération, tant qu'ils sont sur notre territoire, c'est de la responsabilité de l'état, de faire qu'ils soient protégés.

Convention d'Habitat Solidaire, (hébergement avec convention) 

l’objectif, est d’offrir abris et sécurité, afin qu’aucun enfant n’est à subir la rue, nous ne nous opposons pas à la préfecture et ses décisions. La situation administrative des parents, n'est pas notre propos, ce qui nous importe, ce sont les enfants, et le respect de leurs droits, en tout, et pour tout.

Le Procédé, la mise en application

Nous avons travaillé de concert, avec la mairie, son maire, adjoints, CCAS, et services, afin d'écrire la convention.
Nous avons aujourd'hui la gestion de deux logements, pour deux familles monoparentales de 6, et 4 enfants.
D'autres lieux sont à l'étude.
Nous suivons 20 familles,( squats/hôtel) , des personnes handicapées/dépendantes, des SDF , souvent très jeunes, en tentant d'aporter des réponses à leurs besoins, la fondation abbé Pierre, et le CCAS de la ville, nous aident dans le financement de lieux provisoires, hôtel, parfois AirBnB.
Grace à des partenariats avec la BANQUE ALIMENTAIRE, la Fondation Abbé Pierre (chèque alimentaire/hygienne) et l'enseigne LIDLL, nous assurons l'autonomie alimentaire des familles.